0
ACTUS

Irrigation du Colon

A la question : qu’est ce qu’un sage ? Bouddha aurait répondu : c’est quelqu’un dont le gros intestin fonctionne bien.

Une irrigation du côlon doit se faire chez un praticien professionnel.
Si vous êtes atteint d’une maladie, parlez en a votre medecin.

Qu’est ce que l’irrigation du côlon ?

Issu du lavement, pratique ancestrale datant de l’antiquité, l’irrigation du côlon bénéficie d’une technologie de pointe qui permet de réaliser un nettoyage approfondi et en douceur du gros côlon.  Cette méthode douce et contrôlée consiste à introduire de l’eau douce et filtrée dans le rectum au moyen d’une canule à double fonction, à usage unique.
Un petit tuyau permet l’arrivée de l’eau, un autre plus gros branché sur la même canule permet l’évacuation des déchets.
En actionnant alternativement l’ouverture et la fermeture de l’arrivée d’eau, on effectue des “bains” successifs à température et débits préréglés qui permettent l’évacuation des déchets incrustés dans les replis de la paroi intestinale : matières fécales, revêtements muqueux, morts, parasites, toxines… et favorisent l’évacuation des gaz.

Bien que la quantité d’eau consommée à chaque séance soit de 50 à 120 litres en fonction du matériel, la quantité d’eau qui pénètre dans le gros intestin à chaque bain est de 1 à 3 litres. Ce n’est pas la machine qui aspire les matières mais l’association des bains successifs et des massages effectués sur l’abdomen va favoriser la fragmentation et le décollage des résidus fécaux et stimuler le péristaltisme intestinal.

Ces massages relaxants sont primordiaux car des peurs ou préjugés peuvent être à l’origine de blocages, et l’eau ne s’écoulera pas facilement. En effet les toxines et déchets liés à l’alimentation, au stress, à la pollution… encrassent un peu plus notre côlon qui perd son efficacité.

Le corps tout entier subit une intoxication progressive qui met en danger la santé globale de l’individu.

L’encrassement du côlon peut être responsable de nombreuses pathologies visant les différentes parties du corps.

L’irrigation du côlon présente t’elle des risques ?

Il n’y a pas de risques de détruire la flore intestinale dont une partie seulement est évacuée avec les déchets intestinaux. La flore intestinale représente 1014 bactéries, plus que de cellules composant notre corps. Les bacilles restants, qui sont des hôtes des villosités intestinales, colonisent le côlon en quelques heures (contrairement avec ce qui se passe lors de l’absorption d’un antibiotique oral qui tue tous les bacilles du tractus gastro-intestinal pour une durée de plusieurs jours à plusieurs semaines).

Le débit d’eau n’étant jamais fort, l’eau circule doucement dans tout l’intestin, sans pénétrer dans l’intestin grêle, protégé contre tout reflux par la valvule iléo-caecale.

Ce soin doit être pratiqué, par un praticien professionnel de la santé formé à cette technique.

Quel est l’effet d’épuration du colon sur la santé ?

L’organisme en bénéficie immédiatement.

  • Amélioration de l’état général : effet à la fois relaxant et tonifiant, sensation de grand bien être, de grande légèreté, due à la décompression et au désengorgement de tous les organes limitrophes do côlon, résultant de l’élimination des selles, mucus, gaz et particules alimentaires non digérées.
  • L’organisme absorbe mieux les substances nutritives indispensables.
  • Augmentation de la tonicité abdominale et de la stimulation du péristaltisme intestinal grâce à l’action mécanique et thermique de l’eau, d’où amélioration des constipations.
  • Amélioration des colites
  • Amélioration de la fonction d’épuration rénale. Cystites, dysménorrhées toujours améliorées et souvent définitivement guéries.
  • Amincissement et perte de poids
  • Élimination des parasites intestinaux et autres hôtes indésirables du côlon
  • Amélioration de l’état de la peau, de la circulation sanguine, désengorgement des voies aériennes supérieures.
  • Prévention du cancer du côlon qui semble être en étroit rapport avec son encrassement.
  • Stimulation de l’immunité naturelle
  • Amélioration des fonctions intellectuelles et équilibration de la vie émotionnelle.

L’idéal est d’intégrer l’irrigation du côlon dans une démarche holistique d’hygiène de vie : alimentation saine, activité physique, harmonie sur le plan affectif…, cette pratique peut aussi aider ceux qui ont une démarche de développement personnel.

Préparation à la séance

Il est souhaitable la veille, voire si possible 2 ou 3 jours avant le rendez vous, de prendre des repas légers, en évitant de consommer des crudités (salade, légumes ou fruits crus) et des protéines animales (viande ou poisson).

Consommer de préférence des céréales complètes (riz, blé…), légumes cuits, fruits cuits. Quelquefois, suivant les conseils du praticien, il est recommandé de faire une cure de psyllium blond, dans le but d’aider au décollement des matières. cure que l’on fait au moins 3 jours avant le rendez vous. Prendre 1 cuillère à soupe le soir dans un grand verre d’eau. Bien boire pendant toute la cure.

Le jour du rendez vous, être à jeun de tout aliment solide au moins 4h avant l’heure fixée, uniquement les liquides (thé, tisane ou compote) sont préférables.

Les irrigations du colon s’adressent à tous, aux adultes sans limitation d’âge. D’une manière générale, un premier nettoyage nécessite de faire 2 à 3 séances assez rapprochées, ensuite la fréquence de celles ci est adaptée à chaque individu, en fonction des besoins, de la situation et de l’état de santé à un moment donné.

Dans le cadre de mesures d’hygiène et de prévention, 2 à 3 séances par an sont conseillées.

Tout vient du ventre

Les théories sur les causes du vieillissement sont nombreuses, on parle aujourd’hui de plus en plus de l’influence du colon. Un colon malade et intoxiqué est une cause encore peu développée et connue du vieillissement prématuré. Les toxines envahissant l’organisme, se répandent dans tous les organes, le système nerveux et asphyxiant les cellules, provoquent le vieillissement de tout l’organisme.

La vieillesse commence dans le colon, si nous voulons retrouver l’énergie et la santé de la jeunesse, nous pouvons le faire en nettoyant le colon et en le gardant propre, le colon nettoyé retrouve son fonctionnement optimal, et la santé physique, psychique globale de l’individu s’en trouve améliorée.

Retour d’expérience

J’ai testé l’hydrothérapie du colon. Je n’en avais jamais fait, donc j’y suis allée 2 fois, 2 séances espacées d’une semaine. C’est un acte médical préventif qui se fait en douceur. Cela parait étrange au début, mais c’est indolore.  La canule est a usage unique avec 2 tubes, un pour l’eau et un qui récupère les selles. On se positionne allongé sur la table et sur le côté, une fois la canule introduite, on se replace doucement sur le dos, et à ma grande surprise, on ne sent pas de gêne. On sent l’eau tiède qui arrive petit a petit, l’hydrothérapeute masse le ventre tout le long de la séance, qui dure environs 45 mn. Lors de la 1ere séance, en général peu de selles sont éliminées dans le tube, en revanche, on se vide aux toilettes à la fin de la séance. L’hydrothérapeute controle a tout moment le débit d’eau envoyé dans le colon, quelque fois, elle effectue des légères pressions sur le tuyau quand elle sent qu’il y a un bouchon je pense. Le seul moment ou l’on ressent une gêne, c’est quand il y a un gaz intestinal, comme le thérapeute masse et appuie fermement sur le ventre pour tout dénouer, il faut se laisser aller et ne pas essayer de retenir le gaz sinon ca ne sera pas agréable. Il n’est pas impossible que le professionnel de santé qui réalise votre irrigation voit de la bile dans le tuyau qui sera un liquide un peu jaunatre, signe de le foie est fatigué et en excès. A la fin de la séance, on passe environs 15 mn aux toilettes. On se sent très léger, c’est agréable. Il convient idéalement d’opter pour une alimentation saine par la suite. Après la séance, on ne va pas aux toilettes pendant 2 jours environs, c’est normal. Ensuite, une fois les 2 premières séances effectués, il convient de faire une seule séance tous les 6 mois pour une bonne prévention.

 

Previous Post Next Post