Du Bicarbonate comme déodorant

Depuis les années 90, les méfaits des composés chimiques des déodorants étaient connus, mais à l’époque, cela passait inaperçu. La soeur d’une de mes meilleures amies, agée, à l’époque d’une dizaine d’années, a eu un cancer du genou. Les chirurgiens avaient dit aux parents, qu’en prévention à d’autres formes de cancer, de ne plus utiliser de déodorant contenant de l’aluminium, que ce dernier est responsable de cancer du sein chez la femme.

23 ans après, on trouve toujours ces produits en grande surface….

J’ai donc essayer de palier à cela mais que choisir entre la pierre d’alun que l’on juge cancérigène également, de le crème hydratante, du talc, de l’huile végétale, les huiles essentielles ?

Tout d’abord, l’odeur de transpiration est liée aux bacteries sur notre peau, à nos poils, ainsi qu’a Notre hygiène alimentaire. 

A ma grande surprise, une bonne hygienne de vie (pas de tabac, pas d’ alcool et en ayant une activité physique) et une alimentation saine bio et végètarienne résoud déjà une grande partie du problème d’odeur. Cela ne vient pas du jour au lendemain car il faut laisser le temps au corps de reprendre le cours normal de fontionnement, environs 8 mois pour ma part.

Au niveau physiologique du corps, il est important de transpirer, c’est même vital, elle permet au corps de se maintenir à bonne température malgré la chaleur, cela fait parti du processus d’élimination, cela évacue les toxines. Donc bannir définitivement tous les anti-transpirants qui ont une efficacité pendant 24h voire plus, ils resserent la peau et emprisonnent les toxines dans le corps.

Mais trop transpirer n’est vraiment pas agréable, ni pour soi, ni pour les autres.

Après avoir essayé différentes méthodes alternatives, voici mes conclusions

Pierre d’alun

Je l’ai essayé pendant quelques semaines, j’en étais satisfaite, jusqu’au jour ou j’ai entendu que c’etait dangereux, un dérivé de l’aluminium… Dans le doute, j’ai arrété d’en mettre. Lisez les commentaires en bas de l’article, certains sont très intéressants sur le sujet.

Creme hydratante pour le corps bio

Résultat super au niveau de l’hydratation des aisselles. Finis les poils sous peau et les petits boutons rouges liés au rasage ou à l’épilation. Niveau odeur, c’est correct si l’on prend une creme un peu parfumée. Elle laisse passer la transpiration donc on transpire un peu, risques d’auréoles si vous avez une activité physique intensive ou en cas de forte chaleur.

Huile végétale d’olive ou d’amande douce 

Les odeurs et la sueur sont bien présentes, je déconseille les huiles végétales seules si vous allez au bureau. En revanche, si vous restez à la maison, allez y franchement, surtout l’huile d’amande douce et l’huile d’olive.

Les huiles essentielles (HE)

Attention avec les huiles essentielles, ne pas utiliser si vous êtes enceinte, allaitantes et sur les enfants de -6 ans. Certaines huiles sont cependant tolérées mais renseignez vous bien auprès de votre pharmacien.

J’ai essayé celle a la canelle que j’avais mélangé avec de la crème, ca m’a attaqué la peau, j’ai eu une plaque rouge qui me picotait pendant 2 semaines ! Il faut etre prudent avec les huiles essentielles, c’est puissant. Selon Danièle Festy, dans la bible des HE, elle conseille d’appliquer du bout des doigts une goutte pure d’HE de Palmarosa sur une peau propre et épilée. Bien étaler, on est tranquille jusqu’au soir. L’épilation soignée fait parti des gestes de bases anti mauvaises odeurs. L’HE de Tea Tree est très efficace aussi, je mélange 2 gouttes dans la creme pour le corps et j’étale sous les aisselles.

Pour ceux qui transpirent énormément, de façon excessive, Daniele Festy conseille la menthe. Mélanger 5 gouttes d’HE de menthe à 1 cuillère a café d’alcool a 90°. Appliquer 2 gouttes de ce mélange matin et soir sur les zones corporelles dont la sudation est importante. Essayez cela pendant quelques semaines. L’avantage des huiles essentielles est qu’elles traitent le problème à la racine, donc aux glandes sudoripares. Les déos classiques, eux, camouflent uniquement l’odeur ou bloquent la transpiration mais ne traitent pas la source.

Le talc

Pour les pieds, il est pas mal mais alors pour les aisselles, c’est une catastrophe s’il est utilisé seul. Si vous avez une grosse journée, oubliez le talc, mais par contre le soir quand on est tranquille, il est parfait.

Déo bio

Il est malgré tout souvent un peu chimique. Je l’ai testé 1 mois, l’odeur de parfum ne m’a pas plu, mais il faut essayer différentes marques et trouver celle qui convient le mieux à chacun. Depuis la rédaction de cet article, de nombreuses marques proposent des deos bio de tres bonne qualité comme Jonzac par exemple.

∗ Le bicarbonate de soude (ou de sodium) 

Le coût est très intéressant (moins de 3€ en magasin bio ou pharmacie). Je l’ai porté lors d’une journée de travail très intense (de 14h du matin à 2h du matin) et aucune odeur !! C’est formidable ! Et pourtant, j’ai bien transpiré, porté du matériel, courut dans tous les sens pendant plusieurs heures. Le bicarbonate n’empêche pas la transpiration de sortir, on peut donc avoir des auréoles mais cela n sent absolument rien ! C’est magique ! Pour ceux qui se posent la question si le bicarbonate de soude est abrasif, sachez que vous pouvez l’utiliser sans danger mais attention si vous avez la peau sensible car il peut irriter. Son vrai nom est bicarbonate de sodium (rien a voir avec la soude, c’est un abus de language), une amie pharmacien spécialisée en aromathérapie m’a confirmé qu’on peut l’utiliser les yeux fermés. Le bicarbonate est une vieille recette de grand mère. Après avoir testé le bicarbonate du magasin bio et celui de la pharmacie, j’ai trouvé celui de la pharmacie vraiment plus efficace (marque Cooper).

Depuis la rédaction de cet article en 2013, le phénomène bicarbonate s’est répandu et vous trouverez beaucoup de déodorants naturels bio à base de bicarbonate.

Si vous ne supportez pas le bicarbonate pur, vous pouvez le diluer dans de l’eau f’orale (eau de rose par exemple), on peut y ajouter un peu d’aloe vera et quelques gouttes d’huiles essentielles si on le souhaite (sauf femmes enceintes et allaitantes) et on vaporise sur les aisselles.

Conseils pour appliquer le bicarbonate :

  • Le mieux est de le mettre aussitot après la douche quand la peau est encore très légèrement humide, ça tient mieux :-)
  • Si la peau est deja seche, humidifiez légèrement vos aisselles.
  • Mettez une fine couche de bicarbonate
  • Essuyez le surplus de résidu avec une serviette, il ne doit rester aucune trace blanche sinon quand vous transpirerez, il y a de fortes chances d’avoir des auréoles blanches disgracieuses.
  • Si vous voulez remettre du bicarbonate en cours de journée, évitez de l’appliquer sur la peau transpirante car vous aurez des auréoles blanches sur le vetement. Il faut mieux se rincer l’aisselle au gant de toilette et l’appliquer ensuite.

Pour plus d’infos, allez sur le blog Pin-up bio. Vous trouverez également toutes les informations sur le bicarbonate sur www.bicarbonatedesoude.net.

Astuce pour vêtements imbibés d’odeur de sueur

Si vraiment vous transpirez beaucoup et que vos tee-shirt sont imprégnés de l’odeur de sueur, mettez quelques gouttes d’huile essentielle pure de canelle, tea-tree, ou autre, sur l’endroit concerné et lavez les tee shirt immédiatement en machine avec votre lessive habituelle. Le résultat est spectaculaire.

Voici également un article intéressant sur les autres utilisations du bicarbonate : Les 4 remèdes naturels

Le bicarbonate que j’utilise

En passant par ce lien, vous me permettrez de gagner quelques centimes (sans surcout pour vous), qui, cumulés, me serviront à acheter des livres. J’en ai testé de différentes marques mais celui ci est mon preferé.

Crédit photo : Yulia Lisitsa