ACTUS, JEÛNE

Mes conseils pour gérer la crise d’acidose durant le jeûne

Vous avez envie de jeûner et vous vous posez des questions sur la crise d’acidose ? Je vous rassure, ce n’est pas si terrible que ça… Selon moi, jeûner doit rester un plaisir si on souhaite renouveller l’expérience. Voici donc quelques conseils basés sur mon experience personnelle du jeûne et ma façon de gérer la crise d’acidose.

Je vous invite à rejoindre le nouveau groupe privé Facebook Le petit jeûne de 3 jours que je gère. Dans ce groupe de soutien et d’entraide, vous pourrez partager votre expérience.

Qu’est ce que la crise d’acidose ?

Cette crise de détoxination ou crise d’acidose apparaît en général au 3ème jour ou 4ème jour de jeûne mais peut aller au delà. Le taux d’acidité va augmenter dans les urines, d’ou le nom d’acidose. Vous pouvez avoir différentes réactions : nausées, maux de tête, douleurs passagères… Notez que ces réactions ne durent pas. Chose intéressante a savoir, au moment de cette crise, si d’ordinaire, vous avez quelques « bobos », ils seront peut-être accentués par la crise d’acidose, c’est normal et cela ne dure pas. Chaque jeûne est unique mais en général, il m’arrive fréquemment d’avoir des sueurs, des tremblements et le coeur qui bat vite. Certaines personnes ont très peu de réactions, d’autres en auront plus, nous sommes tous uniques. Une fois cette crise passée, le corps va s’adapter et vivre de ses réserves.

Lorsque vous jeûnez, votre métabolisme ralentit. Les organes digestifs sont au repos, seuls les organes qui éliminent les toxines accélèrent leur activité.

Les réactions fréquentes durant la crise d’acidose

  • La tachycardie (coeur qui bat fort) : Le cœur permet au sang de fournir de l’oxygène et de glucose aux cellules et aussi évacuer les déchets engendrés. Et comme il est le reflet de ce que vit l’organisme, lorsqu’il y a un travail intense d’élimination, les pulsations peuvent s’accélérer et redevenir stables. Cela peut être un peu dérangeant mais cela ne dure pas…
  • La fatigue : Plus un jeûneur sera toxémique et plus il pourra être fatigué. En revanche si un jeuneur se sent en forme, cela ne veut pas dire qu’il n’a pas de toxines à éliminer mais que ses réserves énergétiques sont suffisamment importantes pour procéder au travail d’élimination sans générer un état de fatigue. Dans tous les cas, le jeûne est un bon moyen de se reposer, nous avons du temps pour nous, profitons-en.
  • Des nausées : Au cours d’un jeûne, le foie devient un extracteur en puissance. La bile va être produite en quantités accrus et peut provoquer des vomissements.
  • Inflammations de la peau, douleurs et maladies de réactivé : Le jeûne peut entrainer le réveil d’anciennes maladies, qui n’aurait pas été complètement guéries. Cela peut donner quelques petits boutons, quelques douleurs par endroit, mais cela ne dure pas.
  • Difficultés à s’endormir : Il peut être difficile de s’endormir si vous avez quelques maux de tête, quelques nausées, quelques diarrhées, le coeur qui bat vite… Evitez de vous jetez sur votre smartphone pour avoir des avis de jeûneurs, car le smartphone perturbe le sommeil.
  • La sueur : elle va se concentrer en sels minéraux en début de jeûne, ce qui peut la rendre plus odorante. Il n’est pas rare aussi de transpirer pour un rien, le corps réagit et évacue les toxines par la sueur.

Toutes ces manifestations sont autant de signes qu’un travail de détoxination s’effectue.

Mes conseils pour ameliorer la crise d’acidose

Tous les maux décrits plus haut sont donc le signe qu’un travail de detox est en cours, c’est donc bon signe mais parfois on s’en passerait bien…

Accepter la crise d’acidose

Elle n’est pas si terrible. Elle a une mauvaise réputation à cause des réactions du corps qu’elle engendre. Elle est un signe de bonne santé alors acceptez la quelques jours et tout se passera bien. Certaines personnes n’ont que très peu de réactions, d’autres en ont beaucoup. Pour ma part, chaque jeûne est différent, il m’est arrivé d’avoir peu de réactions lors de la crise d’acidose et parfois plus, ça dépend mais c’est largement gerable je vous rassure.

Être tranquille chez soi

Cela peut paraitre logique, mais il m’est déjà arrivé de jeûner en continuant de travailler. J’avais trouvé cela assez facile mais avec du recul, être tranquille chez soi est bien mieux. Le jeûne est un moment que l’on s’accorde a soi et à son corps. Et si réactions de crise d’acidose il doit y avoir, vous serez mieux chez vous.

Le jeûne modifié

Il est la solution pour éviter que la crise d’acidose soit trop forte. Le jeûne normal consiste à boire uniquement de l’eau, la crise d’acidose peut être assez réactive. Le jeûne modifié autorise un jus de légumes et fruits frais le matin (juste un petit verre) et cela va vraiment calmer la crise d’acidose sans retirer les benefices du jeûne.

La bouteille de jus au pied du lit…

Si votre crise d’acidose est assez réactive au point de vous empêcher de vous lever de votre lit, voici mon conseil. Cela m’est arrivé une fois !!! Depuis ce jour, quand je jeûne, je garde toujours au pied de mon lit une petite bouteille de jus de légumes lacto-fermenté (ou jus de fruits) bio. Ce matin là, la nuit n’avait pas été formidable, mon coeur battait très vite, j’avais la tête qui tournait et au moment de me lever du lit le matin, j’avais les jambes en coton, j’avais la sensation que j’allais m’évanouir… Je me lève tant bien que mal et je me prépare mon jus frais. Chose incroyable, en 15 secondes, toutes les reactions ont disparu !!! J’ai a nouveau retrouvé ma belle énergie… Donc verdict, surtout si vous jeûnez seul(e), garder une petite bouteille de jus lacto-fermenté au pied du lit peut être bénéfique et rassurant. Si vous avez des réactions comme je viens de citer, bien que ces réactions soient signes de detox, buvez juste quelques gorgées de jus, ça ira tout de suite mieux.

Photo : Magazine Avantages

La crise d’acidose et le miel

Durant un séjour réalisé en centre jeûne et randonnée, nous avions droit à une toute petite cuillère de miel par jour uniquement si on avait des réactions désagréables de notre corps. Prenez du miel d’acacia de préférence qui n’a qu’un faible impact sur la glycémie. Il apaisera la crise d’acidose. Et allez y molo sur la quantité dans la cuillère !!! ;-)


Les huiles essentielles du jeûne

Les huiles essentielles sont vraiment utiles lors d’un jeûne, elles soulagent bon nombre de maux. Demander conseil à votre pharmacien avant d’en utiliser selon votre état de santé. A utiliser avec précaution et parcimonie car certaines sont très puissantes. Elles sont donc très efficaces pour soulager les réactions de la crise d’acidose.

La menthe poivrée : elle soulage les maux de tête, on l’applique sur les tempes. L’epinette noire : elle est super si vous avez mal aux reins ou vers le bas du dos. Elle a une action sur les glandes surrénales. La marjolaine coquille : l’huile essentielle de marjolaine coquille est très bien si vous êtes angoissé durant votre jeûne. Appliquez en une à deux gouttes dans de la crème et massez votre plexus solaire (poitrine).La mandarine : elle a une action puissante sur le système nerveux. Elle est capable de nous aider à trouver la meilleure façon de s’exprimer dans le monde, elle stimule l’expression juste de soi. Par son effet calmant, elle est donc très intéressante à diffuser. Elle est particulièrement efficace en cas d’insomnie.

Les tisanes du jeûne

Différentes tisanes sont proposées au jeûneur. Celles de la marque Yogi Tea, les jardins de Gaïa, … Optez pour des tisanes digestives et relaxantes qui accompagnent avec douceur et saveurs les moments où l’on souhaite prendre soin de soi et être à l’écoute de son corps. Boire une tisane n’aura pas d’impact sur votre jeûne, mais cela vous donnera des notes fruitées qui vont vous faire du bien, surtout durant la crise d’acidose.

Photo : Fitnext

Aider son foie durant le jeûne

Le foie est un organe émonctoire, c’est-à-dire qu’il traite les déchets. Lorsque l’organisme n’a plus de sucre, le foie fabrique un autre carburant avec les lipides (les graisses) : les corps cétoniques. Il faut boire encore plus d’eau et de tisane parce que ces corps cétoniques sont éliminés pas les reins dans les urines. La chaleur l’aide a bien fonctionner et il est conseillé d’appliquer pendant au moins une heure une source de chaleur sur le foie quand on jeûne (comme une bouillote par exemple).

Se faire masser ou s’auto-masser avec la ventouse

Pendant un jeûne, toutes les toxines stockées dans les graisses se mettent de nouveau en circulation, il faut donc aider à leur évacuation. Cela aide à bien faire circuler le sang et l’énergie ! Et puis, pendant qu’on se fait masser, on ne pense pas à manger !! Vous pouvez vous offrir les services d’un professionnel ou bien vous commander une ventouse et vous masser certaines parties (cuisses, arrière des jambes, ventre). Cela aidera aussi à réduire la cellulite. Pensez à bien huiler les zones massées avant de mettre la ventouse. Voici la ventouse que j’ai achetée.

S’aider des pierres naturelles

Certaines et certains d’entre vous croient beaucoup au pouvoir des pierres. Quand on jeûne, on peut avoir besoin de trouver de la force, du courage et bien d’autres vertus dans les pierres.

Un bracelet en oeil du tigre vous offrira une protection contre les émotions négatives (ce qui peut s’avérer être un atout quand on jeûne). Il permet de s’entourer de personnes positives et bienveillantes. Il agit sur les problèmes articulaires, soulage les douleurs des genoux, régule le fonctionnement endocrinien et renforce les défenses immunitaires. Si vous choisissez le bracelet oeil de tigre + turquoise, la présence de turquoise renforce les liens entre le corps et l’esprit et développe la justesse de votre intuition et votre empathie. Le bracelet en quartz rose apaise les conflits, apporte la confiance et l’amour de soi et de vos proches, les douleurs du coeur s’estompent et s’envolent grâce au quartz rose. Il accompagne les personnes dépressives et favorise la rapidité dans la cicatrisation, qu’elle soit physique ou morale. Si pendant un jeûne, vous avez du mal à avoir un sommeil réparateur, associez le quartz rose avec une tourmaline noire et placez les dans la chambre, les vertus seront décuplées, le calme et la qualité de sommeil seront apportées. Le bracelet en oeil de taureau offre force et courage à votre esprit. En période de jeûne, vous en aurez besoin !!! L’Œil de Taureau est reconnue comment agissant comme un miroir envers les énergies négatives. Les mauvaises ondes sont repoussées vers leurs auteurs, leur faisant prendre conscience de leurs actes. Sur le plan physique, cette pierre apporte la souplesse notamment au niveau des articulations et qui permet de soulager les problèmes de dos.

Previous Post Next Post

43 Comments

  • Reply chirurgie esthetique Tunisie 9 mai, 2019 at 13 h 45 min

    ce site est super merci

  • Reply Pawnee 29 mai, 2019 at 10 h 40 min

    Hello, waouw quel article complet ! Merci pour toutes ces astuces.
    Pendant mes périodes de jeûne, je bois aussi un verre de jus de citron le matin dès le réveil : ça fait baisser le PH m’a dit un naturopathe.
    À très bientôt!

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 30 mars, 2020 at 1 h 18 min

      Ca peut etre vrai, mais si votre corps n’a pas assez d’énergie pour éliminer l’acidité du citron (qui en principe s’évacue très facilement et permet donc avoir uniquement l’alcalinité du citron) alors vous risquez d’acidifier légèrement votre pH urinaire…

  • Reply random 4 juillet, 2019 at 0 h 29 min

    L’acidose me faisait peur, cet article m’a beaucoup rassurée. Je pense opter dans un premier temps pour un jeune modifié. Merci pour votre travail

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 30 mars, 2020 at 1 h 16 min

      Avec plaisir…

  • Reply Medespoir 17 octobre, 2019 at 12 h 06 min

    Article exceptionnel ! Bonne continuation :)

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 30 mars, 2020 at 1 h 15 min

      Un grand merci :-)))

  • Reply Semblat Charlène 27 octobre, 2019 at 12 h 18 min

    Merci beaucoup pour cet apport sur les pierres que je n’avais encore jamais rencontré dans les divers articles que j’ai consultés sur le jeûne!
    Et merci pour la clarté générale.
    Petite question : qu’en est-il des smoothies aux légumes? Pour les personnes qui n’ont pas d’extracteur de jus : un smoothie dilué à l’eau…, qu’en pensez-vous?

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 29 octobre, 2019 at 20 h 46 min

      Bonsoir Charlène,
      Merci :-) Pour le smoothie, le truc c’est qu’il y aura des fibres dedans et que cela va entrainer un travail de digestion (même minime soit-il), alors qu’en jeune, on cherche justement à ne pas faire travailler le système digestif. Si vous n’avez pas d’extracteur, vous pouvez acheter des jus de légumes lacto fermentés. Prenez les avec le plus de légumes possibles et évitez ceux contenant trop de betteraves ou de carottes si possible. Faites au mieux :-)

  • Reply johanna 3 janvier, 2020 at 22 h 59 min

    Merci pour cette formidable page qui donne des explications vraiment rassurantes sur les crises que traversent le corps et le mental pendant la diet. Je conseille aussi les activités douces comme la natation ou la marche à pieds pour stimuler l’organisme et lutter contre la léthargie.

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 30 mars, 2020 at 1 h 22 min

      Oui pour les activités douces uniquement si la personne se sent capable de faire des activités. Cela dépend de la vitalité de chacun et du type de jeûne choisi (hygiéniste à l’eau uniquement ou modifié). Certaines personnes préféreront rester au lit ou chez eux car peu de vitalité.

  • Reply Nath 19 janvier, 2020 at 10 h 34 min

    Merci pour cet article très intéressant. Je pratique le jeûne de 5 jours deux fois par an.
    Quels sont les fruits et légumes à éviter pendant un jeûne ? J’ai noté la carotte et la betterave mais pourquoi ? Trop sucré ? Quels sont ceux qui sont recommandés ?
    Merci pour votre réponse
    Nathalie

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 30 mars, 2020 at 1 h 28 min

      Il faut éviter tous les légumes et fruits acidifiants : tomate, kiwi, abricots, prune, orange… et toujours mettre plus de legumes que de fruits, c’est la règle, car oui, les fruits sont plus sucrés.
      Voici une brève liste, j’essaierai d’en faire une speciale jeune : http://www.ateliersante.ch/listaliments.htm

      • Reply Sarah 25 juin, 2020 at 9 h 54 min

        Bonjour,
        Dans la liste qui est en lien, c’est marqué que la tomate est un fruit alcalinisant, c’est une erreur ?

        Merci !

  • Reply morin 18 mars, 2020 at 10 h 10 min

    Cet article m’a bien aidé car j’ai eu une grosse crise d’acidose au 3ème jour.. je m’en sors à peine.. malaise, sueur froide, impossible de me lever..un bon jus et au bout d’1 heure j’ai pu me lever..je comprends l’importance de rester chez soi pendant cette crise.. au contraire de ce que j’ai lu, moi je pourrais dormir 24h/24h.. je n’ai aucune envi de manger, pas de pensée liée à la nourriture mais beaucoup de manifestations physiques.. une question, je suis à la fin de la 3ème journée avec cette crise et je comptais arrêter demain matin mais est-ce que le nettoyage se sera réalisé avec cette crise?

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 18 mars, 2020 at 22 h 44 min

      Merci pour votre commentaire :-)
      La crise peut durer plusieurs jours, idealement il faut continuer le jeûne tant qu’on sent que la crise n’est pas terminée. Un jeune de 3/4 jours n’est, selon moi, pas suffisant pour permettre un « nettoyage » satisfaisant. Mais encore une fois, n’étant pas peoche de vous, le plus sage serait de contacter un naturopathe pour qu’il vous conseille. Car on a tous une vitalité différente, certains pourront jeûner 7 jours sans soucis alors que d’autres pourront seulement 3 jours par exemple.

  • Reply Gilles Feyrit 19 mars, 2020 at 9 h 10 min

    Merci pour cet excellent article qui a pour moi le triple mérite de :
    – décrire les symptômes typiques de la crise d’acidose (je n’avais jamais eu connaissance de ça dans le détail alors que je pratique le jeûne depuis 25 ans !) ;
    – donner des “béquilles” (jus, miel, tisane…) pour la surmonter ;
    – démystifier (ou “déculpabiliser” ?) l’utilisation de ces béquilles sans penser que de telles “micro-ruptures de jeûne” annulent ses effets bénéfiques.
    J’en profite pour partager une béquille que j’ai expérimentée un peu par hasard : j’ai fait une dizaine de jeûnes secs de 3 à 5 jours et lors d’un des plus récents, arrivant à ma crise d’acidose habituelle au bout de 3 jours environ (grande faiblesse surtout), j’ai voulu, par curiosité, expérimenter de passer le cap non pas avec un peu de jus mais avec un produit gras non sucré : j’ai dilué dans un bol d’eau chaude une cuillère à soupe de purée de coco. (J’utilise celle-ci, que j’aime beaucoup : https://www.nu3.fr/products/nu3-mousse-noix-coco-bio
    Mais j’imagine qu’on peut le faire avec de l’huile de coco ou du lait de coco, qui ont des compositions proches…) Je bois ça à la cuillère sur une dizaine de minutes, mon énergie remonte et, alors que je comptais rompre le jeûne ce jour-là car je devais retravailler le lendemain, à ma grande surprise je n’ai pas eu de faiblesse ni de faim pendant encore 2 jours de plus, me permettant de faire au bilan 5 jours de jeûne sec en restant actif (ce que je n’avais jamais fait) grâce à cette seule boisson grasse à mi-parcours !
    Je ne suis pas sûr de l’explication physiologique mais je crois que cette phase de jeûne étant cétonique (énergie tirée des graisses du corps), un micro-apport de graisse serait peut-être plus propice à la poursuite du jeûne qu’un apport de glucides. Qu’en pensez-vous ?

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 30 mars, 2020 at 1 h 34 min

      5 jours de jeûne sec !!? Je précise quand même pour les novices qui lirait ce commentaire, de faire juste 24h pour commencer car 5 jours me paraissent énorme, même si je sais que c’est possible et vous en êtes la preuve… Je ne suis pas une adepte du jeûne sec aussi long alors je n’ai pas d’idée réelle sur la question.

  • Reply LAURENT 23 mars, 2020 at 6 h 02 min

    Votre page m’a passionné pour son contenu clair, argumenté et bienveillant !
    J’entame mon 4 ème jour de jeûne et je ressens en permanence et de manière désagréable les battements de mon coeur : au coucher ils raisonnent dans mon oreille
    et mon coeur bat plus vite que d’habitude.
    J’ai lu que vous évoquiez la possibilité de tachycardie en effets secondaires mais que ça ne durait pas.
    Dans mon cas cela fait 2 jours que ça dure.
    Est ce normal ?
    Merci pour vote réponse Johanna.

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 30 mars, 2020 at 1 h 38 min

      Merci Laurent :-)))
      Cela peut être normal pour avoir déjà vécu cette réaction (forte désagréable) durant quelques jeûnes… Mais n’oublions pas qu’a distance, et ne vous voyant pas, je ne peux pas vous dire si c’est normal dans votre cas à vous… en cas de doute, consultez un naturopathe :)

  • Reply chirurgie esthetique tunisie 3 avril, 2020 at 13 h 25 min

    j’adore cet état d’esprit

  • Reply chirurgie esthetique 3 avril, 2020 at 13 h 27 min

    votre article est complet je vous félicite

  • Reply Claudio l'haricoww 5 avril, 2020 at 16 h 46 min

    Je suis en plein “crise ” d’acidose au moment ou je vous écris ! 4eme jours de jeûne hydrique. Votre article ma rassuré je garde la force de passer ce cap ! 4 jours sans cigarettes , sans un petit apéro en terasse malgré le ciel bleu ! Sans un bon plat simple efficace ! Mais quelle plaisir de ce détendre e’ ce sentant “maitre” de sont corps et a surtout sentir et analyser ses changement ! Grand angoissé de nature et ne sachant pas rester a rien faire, je me contente de sourire dans mon amak le front au soleil !quel panard ! Belle expérience de vie ! Bonne continuations a tous,
    amies jeûneurs .
    Namasté

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 7 avril, 2020 at 0 h 12 min

      Merci Claudio, ravie que mes conseils vous aient aidé durant votre jeune et bravo !! Bon mis a part l’apero ;-), c’est super d’avoir arreté la cigarette, je sais que c’est tres dur pour certains…

  • Reply Fabien 8 avril, 2020 at 22 h 23 min

    Bonjour,

    Merci pour cette page très bien écrite et documentée.
    J’ai commencé un jeûne hydrique il y a 5 jours et aujourd’hui c’etait difficile. Pas d’energie, des nausées, la tête qui tourne, j’enetends beaucoup mon coeur.
    Lire votre page m’a beaucoup rassuré, je me rends compte que je suis en crise d’acidose et que tout cela est normal.

    J-ai cependant une question : nous sommes actuellement en pleine pandémie de COVID19 et je me demande si le jeune affaibli le système immunitaire ? Car dans ce cas, se faire contaminer pendant le jeûne aurait des conséquences plus graves. Qu’en pensez vous ?

    Merci

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 9 avril, 2020 at 0 h 33 min

      Bonsoir Fabien,
      Non jeûner n’affaiblit pas le système immunitaire quand on a une bonne vitalité. Le système immunitaire a besoin de vitalité pour fabriquer les anticorps. Quand nous mangeons, quand nous grignotons, quand nous faisons les mauvaises combinaisons alimentaires, le corps doit transférer de la vitalité du système immunitaire vers la digestion.
      Jeûner soutient donc le système immunitaire, mais il est vrai qu’en pleine crise d’acidose, on peut se sentir faible. Et je pense que si vraiment on se sent affaiblit, il faut éviter les lieux potentiellement « infectés » mais une fois passée la crise, et si on sent qu’on a de l’énergie aucun soucis.
      Tout dépend donc de la vitalité de chacun. D’ailleurs une personne a faible vitalité ne devrait pas jeûner mais plutôt se reposer et prendre du temps pour soi.

  • Reply Colette Najberg 9 avril, 2020 at 13 h 39 min

    Bonjour.
    Merci de tous ces conseils. Très clairs et rassurants.
    Je fais un jeûne à la maison. C’est le 4eme jour (6 prévus).,
    J’ai eu de violentes douleurs osseuses dans les hanches et dans les tibias.Est ce exceptionnel ?
    Je me pose aussi des questions car je ne suis pas allée à la selle depuis le début. Personne n’en parle.
    Merci
    Colette

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 22 avril, 2020 at 23 h 15 min

      Merci Colette
      Si vous vous êtes purgé ou fait une hydrotherapie avant de faire votre jeûne alors c’est normal de ne pas aller a la selle.

  • Reply Gwenola Le Bars 13 avril, 2020 at 17 h 17 min

    Bonjour,

    Je fais un jeune de 5 jours avec infusion et bouillons. Jetais déjà un peu fatiguée avant de commencer suute à des brûlures d’estomac la nuit. J’ai fait 4 jours de descente, et je suis au jour 2, mal à la tête, faible, nausées, envie de vomir. Déjà dans la descente j’ai perdu 1kg. Alors que je ne souhaite vraiment perdre de poids. Je ne sais pas si je vais pouvoir continuer… qu’en pensez vous ? Merci de votre réponse.

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 22 avril, 2020 at 23 h 14 min

      Bonsoir Gwenola, quand on jeûne (surtout seule), il faut absolument savoir si on a assez de vitalité pour jeûner ou non, c’est tres important. Si vous êtes deja très fatiguée avec juste la descente alimentaire, alors je pense qu’il faudrait davantage miser sur une alimentation régénérante, remineralisante plutôt qu’un jeûne. Par ailleurs, je ne vous connais pas donc c’est difficile de donner des conseils comme ça. Rapprochez vous d’un naturopathe, il pourra vous conseiller.

  • Reply Vanessa 25 avril, 2020 at 15 h 04 min

    Bonjour, déjà un grand merci pour la qualité de vos articles…
    J’ai déjà fais un premier jeune ou j’ai réussi à tenir 13 jours sans grande difficulté, je n’avais aucun objectif de durée, je souhaitais seulement détoxifier mes organes.
    On m’avait conseillé de prendre chaque matin un sachet d’enabiane (à base de calcium, magnésium et potassium) justement pour éviter cette crise acidose.
    Est-ce que cela à une incidence sur le jeune ???

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 25 avril, 2020 at 16 h 43 min

      Oui je connais Enabiane, en jeûne, on prend prendre un sachet quand les jeûnes sont longs ou très longs et que la personne souhaite un complément en minéraux. Selon moi, cela n’a pas vraiment d’incidence sur le jeûne, bien que le sachet contienne surement un peu de sucre, c’est minime et cela sera bien dilué. Les puristes du jeune hydrique ( à l’eau uniquement) ne seraient pas pour prendre des compléments, le courant naturopathique, est lui, plus souple et autorise un apport mininmum en vitamines et minéraux par le jus du matin et le bouillon du soir.

  • Reply Gwenola Le Bars 25 avril, 2020 at 19 h 50 min

    Bobjour Johanna, quand jous dîtes “je pense qu’il faudrait davantage miser sur une alimentation régénérante, remineralisante plutôt qu’un jeûne”, en quoi ça consiste ? D’avance merci

  • Reply Paloma Bruneau 27 avril, 2020 at 21 h 09 min

    Bonjour, c’est curieux, j’ai commencé à lire votre prose juste après avoir lu celle d’Eric Gardon. Votre paragraphe sur la crise de détoxination (celui où vous décrivez vos symptômes de tremblements etc) est en tout point et mot pour mot identique à la sienne. Il a piqué votre travail ???

    Portez-vous bien.

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 27 avril, 2020 at 23 h 08 min

      Bonsoir et merci pour votre commentaire. Je ne sais pas du tout si ce monsieur s’est inspiré de mon article ou non. Mais dans tous les cas, ce passage sur les tremblements est une généralité sur la crise d’acidose. Je ne sais pas exactement quel passage est identique alors comme j’aime avoir du contenu unique, j’ai remanié 2/3 phrases. Dans tous les cas, je suis pour le partage et cela ne me derange pas. Si on s’inspire de moi, alors tant mieux même

  • Reply pellecer 28 avril, 2020 at 21 h 36 min

    Bonsoir,
    Je suis tombée sur votre article . J’ai entamé le début du 4èeme jour de jeûne aujourd’hui le 28/04/20.20. Au départ je voulais juste pratiquer le repos organique entre 24h et 48h . Puis , j’ai poussé jusqu’au 3eme jour , pour expérimenter et ayant lu que c’était à partir du 3eme jour que commençait l’effet du jeûne.
    Pour ma part , je suis passée par plusieurs phases . La 1ere journée s’est déroulée très sereinement, je pensais que ce serait plus tendu.
    C’est le 2ème jour où j’ai ressenti un état à la fois désagréable , par cette envie de manger , tout en conscience d’être, avec le ventre vide. Sensation très inhabituelle mais pas désagréable. Je pensais aux aliments, je ressentais vraiment la privation, quelque chose de très psychique, puis avec un peu de volonté, cet état est passé, je n’ai plus ressenti la faim , et , s’en est suivi un regain d’énergie avec un bien être me sentant détachée de la nourriture sans même éprouver l’envie au passage d’une odeur qui au 2eme jour aurait été une torture. 3ème jour, le levé fut désagréable , je me sentais faible dans les jambes, des vertiges, une envie de dormir, de m’allonger, la nausée par intermittence. sachant que c’éatait la deuxième partie du 3ème jour, la fin du jeûne était fixé à 14h, du coup , j’ai accepté mon état dans le but d’aller jusqu’au bout. Etre temps , j’allais mieux et pareil , un regain d’énergie, avec des nausées auxquelles j’ai commencé à m’habituées, puis une vague envie de manger. je précise aussi que l’effet de sentir son coeur battre m’a aussi surprise. M’informant à chaque nouvelle sensations un peu angoissante , (heureusement qu’il y a internet), je me formalise pas, j’accepte et écoute plus attentivement mon corps et me connecte.
    Par contre, la chose sur laquelle je me suis inquiétée , c’est lorsque, qu’en fin de matinée du 3ème jour, j’étais allongée devant l’ordi, et quand je me suis redressée, j’ai eu une grosse bouffée de chaleur, j’ai cru que j’avais un début de fièvre et sur le point de prendre un doliprane. J’ai eu peur. J’ai quand même pris ma température, mais aucune indication de fièvre du thermomètre . Puis la peur et la bouffé de chaleur se sont dissipées.
    J’ai finalement entamé mon 4ème jour, qui se terminera le lendemain à 14h si je casse le jeûne. Aussi, j’ai eu beaucoup de rôts pendant ces jours d’absence de nourriture. J’ai maigri, je le sents dans mon corps surtout au niveau de la taille, et mes pantalons me le confirme. C’est une expérience forte à plusieurs niveau.
    Mais ce qui est troublant ce sont les passages d’un état à un autre état: celui de la faim, à celui de bien être à celui d’un état de symptômes désagréables puis de faim…etc, avec parfois cette impression que la faim est purement psychologique . J’en arrive à me poser la question : Qu’est ce que la faim ? Quel état représente la faim ? Le sentiment de privation ? ou bien le plaisir retrouvé de gôuter un aliment, une sâveur, ré-injecter du gôut à notre palais ? à l’heure actuelle où je vous écrit je n’éprouve pas le besoin de manger, ni spécialement l’envie malgré le gargoouillement. J’ai vu que vous disiez que 3-4 jours de jeûne ce n’était pas assez satisfaisant pour profiter de tous les bénéfices. Pouvez vous me dire quels sont les effets au bout de 3 et 4 jours en terme de bénéfice ? Aussi , après 3 jours 1/2 de jeûne je ne suis pas sûr d’avoir pu distinguer la phase d’acidose avec les états variables. Pour moi le 2ème jour était assez dur, plutot psychique je pense, puis jour 3 en matinée des effets qui rejoindrainet cette phase d’acidose , mais par vague. Donc rien est évident pour reconnaître si l’on est en élimination . Demain , jour 4 je verrais de nouvelles sensations peut-être..

  • Reply Manu 30 avril, 2020 at 10 h 26 min

    Bonjour,

    C’est la première fois que je jeûne, ma motivation principale est de voir si cela a un effet sur mes douleurs rhumatismales chroniques. J’entame mon 4ème jour de jeûne hydrique, je sens aujourd’hui la crise d’acidose au travers de la fatigue et de légers maux de tête. Malgré mes lectures sur le web, je ne parviens pas à comprendre quelle est la phase la plus utile dans mon cas: les 3 premiers jours, la crise d’acidose, ou la phase suivante? Autrement dit une fois passée la crise d’acidose (pour mon cas dans demain je suppose), l’essentiel du travail utile (pour les articulations) est-il fait, ou bien ne commence-t-il à proprement parler qu’après?

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 1 mai, 2020 at 13 h 45 min

      La crise d’acidose est une phase où vos douleurs existantes pourront être amplifiées, ce n’est pas toujours le cas, mais ça peut arriver. Selon moi, la phase la plus “utile” est la phase suivante, celle où le corps doit apprendre à vivre de ses réserves et c’est à ce moment là qu’il va commencer à “manger” ce qui le dérange. Il n’y a pas de science exacte, mais en général, ça se passe comme ça ;-) Selon moi toujours, c’est à partir du 4e ou 5e jour (voir au delà) qu’on commence a ressentir les bienfaits. Mais je ne vous connais pas et je ne sais pas dans quel état vous vous trouvez, donc mes conseils peuvent ne pas être réalistes selon votre poids, votre morphologie, etc. Je vous invite à vous rapprocher d’un naturopathe si vous souhaitez.

      • Reply Manu 1 mai, 2020 at 17 h 28 min

        Merci pour cette réponse. J’ai finalement rompu mon jeûne après 4 jours et une nuit, j’espère que le début de la phase post-acidose aura au moins servi à quelque chose.
        La question me semble importante car elle suggère une différence importante d’efficacité entre les jeûnes de 3, 5 ou 7 jours, point sur lequel on trouve insuffisamment d’informations sur le web.

  • Reply magalie 3 mai, 2020 at 23 h 48 min

    bonjour, je vous remercie pour votre article très complet. je suis à mon 2e jour de jeûne hydrique pour une période de 7jrs.Pour l’instant ca va, juste de légers maux de tête en ce 2e jr et une douleur légère que je situe sous la poitrine gauche. j’espère arriver au bout des 7 jrs. avez vous les légumes et fruits pour la reprise alimentaire ? et le 1er jour de reprise on dit de prendre des jus de légumes mais je n’ai pas l’appareil d’extraction ni de mixeur.

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 4 mai, 2020 at 10 h 19 min

      Bonjour Magalie,
      J’ai écrit un article dédié à la reprise alimentaire, allez y jeter un oeil, dans le menu JEUNE du site.
      Si vous n’avez pas d’extracteur ni de mixeur, achetez du jus de légumes lacto-fermentés au supermarché bio

  • Reply Kar 14 mai, 2020 at 15 h 24 min

    Bonjour. Merci pour cette article !!! Je suis a mon 5eme jours dejeûne hydrique, sa fait 3 jours que je ressens mon coeur battre tres vite au moindre effort rien que le levé d’une position assise ou allongée. Je suis vraiment essoufler je n’arrive pas à faire grand choses je marche un peut chez moi. J’ai aussi bcp de vertiges. Pensez vous que ce soi normal de ressentir tout sa encore malgré que je sois au 5eme jours sachant que sa empire chaque jours? En dehors du jeune je ne suis pas fatiguer et plus tot en bonne santé. Et pensez voys qu’un jeune de 7 joirs sous suffisant? Merciiiii

  • Reply Cecile 23 juin, 2020 at 7 h 54 min

    Bonjour,
    J’ai déjà fait plusieurs jeûnes et à chaque fois je me sens très mal, épuisée et avec de fortes nausées. J’ai lu que ça pouvait être dû à un problème d’acidité de l’estomac. Savez-vous ce qu’on peut faire dans ce cas là ? Je vous remercie d’avance. Cecile.

  • Leave a Reply