Actus, Recettes Healthy & iG Bas

Comment faire un Buddha Bowl + les meilleures recettes

J’ai découvert les bowls aux Etats Unis. Ici en Floride, l’alimentation saine est au coeur des principales préoccupations de tous ceux qui s’interessent à leur apparence physique. Que ce soit le buddha bowl ou le smoothie bowl, la tendance est de manger dans un bol.

 

L’origine du Buddha Bowl

Le nom et l’origine des bowls sont assez flous… j’ai lu sur differents sites web que l’origine du Buddha bowl viendrait de son apparence, un bol bien rempli qui rappelle le ventre rebondi du Bouddha. Il circule également une version qui dit que les moines tibétains ne possédaient qu’un bol pour faire l’aumône. Personnellement j’ai vu l’apparition de ces bols depuis 3 ans sur internet. Le bol a un coté très pratique et permet de limiter les quantités ingérées. Je pense que cela vient d’un courant yogique et de personnes dans le bien-être qui souhaitaient faire attention aux quantités. Le bol est également un contenant ancestral, diverses cultures l’utilisent au quotidien. Ce qui est sur, c’est qu’en mangeant un Bouddha bowl, vous serez aussi heureux que Bouddha !!!

 

Qu’est ce qu’un Buddha bowl ?

C’est un bol dans lequel on vient mélanger divers ingrédients pour créer un repas sain. Son contenu 100% végétalien ou végétarien ferait ainsi référence au respect du vivant et des animaux inspiré du bouddhisme.

Le principe est d’y insérer de nombreux ingrédients aux multiples textures : du cru, du cuit, du croquant, du fondant… mais toujours healthy ! Les bases du Buddha bowl résident en un plat équilibré et sain comprenant des éléments de bases modifiables selon la saison, vos goûts et envies du moment.

Pour que votre bowl devienne un repas complet il faudra y trouver : une céréale, une légumineuse, des légumes variés, un oléagineux, des graines variées, du tofu si vous souhaitez un apport supplémentaire en protéines, des herbes pour assaisonner et une sauce.

 

Quelle est la base d’un Buddha bowl salé ?

  • Des légumes frais, selon la saison et votre préférence : carottes rapées, radis, radis red meat, épinards, chou frisé ou chou kale, roquette, salade, des graines germées, etc.
  • Une céréale : du quinoa, du riz brun, etc.
  • Une protéine : du tofu, des haricots, de l’houmous, du guacamole, des edamame, un mix de protéines végétales, etc.
  • Des oléagineux : des noix, des amandes, des graines de chia, de la spiruline, etc.
  • Extra : des fruits séchés, fruits frais type pamplemousse, pomme, des fleurs comestibles, des baies d’acaï
  • Une sauce : les vinaigrettes au tahin sont un must (tahin + vinaigre de cidre + Paprika) ou bien une vinaigrette classique Huile d’olive + Vinaigre

Ceci est une base, tout est personnalisable selon vos envies.

 

Quelle est la base d’un Buddha bowl sucré, ou smoothie bawl ?

  • Du lait végétal (coco, amande, riz)…
  • De la banane
  • Des fruits congelés
  • Des extras : graines de chia, de la noix de coco rapée, de la spiruline en paillette, du pollen, des fleurs comestibles, des baies de goji…
  • Des fruits frais

Ceci est une base, tout est personnalisable selon vos envies.

 

La relation Estomac / Bol

En forme de J majuscule, l’estomac à l’âge adulte mesure environ 15 cm de haut. S’il contient 0,5 l à vide, bien rempli, il peut contenir jusqu’à 2 litres. La taille naturelle de l’estomac correspond à peu près à celle de notre poing, mais l’estomac est une poche extensible qui peut quintupler en volume. Il s’adapte à nos habitudes alimentaires. Pour mieux se représenter la quantité, prenez un bol du même volume que votre poing. Sachant que, sur le plan nutritionnel, le bol rempli de feuilles de salade n’équivaut forcément pas à une égale rasade de lentilles ou de fondant au chocolat. Le bol est non seulement, un objet esthétique, mais également un élément de grande importance quand on veut surveiller les quantités et son poids.

 

Les plus beaux Buddhas Bowls 

Voici quelques buddhas bowls pour vous donner des idées.

 

D’autres recettes colorées

Pour le plaisir des yeux…

Crédits photos : internet et photographe bien-être

EnregistrerEnregistrer

Previous Post

10 Commentaires

  • Reply Courand 13 mars, 2018 at 6 h 49 min

    Magnifique….Tout simplement

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 13 mars, 2018 at 7 h 34 min

      Merci :)

  • Reply Chill By Caro 14 mars, 2018 at 9 h 18 min

    Super explication du buddha bowl et j’adore les exemples montrés ! Merci pour cet article :).
    Blog bien-êtreChill By Caro

  • Reply Yannick 15 mars, 2018 at 9 h 58 min

    MIAM ! Je sais ce que je vais manger à midi ;)
    Merci pour l’inspiration et les super photos !

  • Reply Ruddy 16 mars, 2018 at 18 h 11 min

    Merci pour tout ces gentils messages!

  • Reply caroline 20 mars, 2018 at 14 h 09 min

    Bonjour,que de belles photos, sont elles faites par vos soins, ou viennent elles d’autres blogs ?Car je ne vois aucun lien ,il serait bien d’avoir le détail des recettes, car elles sont très alléchantes.

  • Reply Laura 28 mars, 2018 at 22 h 52 min

    Un concept qui me séduit mais alors totalement, les photos sont des tableaux, magnifiques. Par contre, je m’embrouille pour les quantités, on mange un seul Bouddha bowl salé ou sucré, c’est l’un OU l’autre, ou c’est comme un repas, on mange d’abord un bol avec les crudités et tous les ingrédients qui vont avec et après on mange le dessert ou c’est trop ?

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 30 mars, 2018 at 23 h 04 min

      J’ai envie de dire que ça depend des appetits ;-)
      Le buddha bowl salé fait office de repas complet. Si on a encore une petite faim, on peut s’en faire un sucré mais pas trop gros.

  • Reply Franck 16 avril, 2018 at 12 h 22 min

    Magnifique, si j’arrive à faire les mêmes chez moi, je serais très content !

  • Reply Helena 17 avril, 2018 at 22 h 21 min

    Merci pour l’explication sur l’origine de l’expression. J’adore en manger. C’est extrêmement vitalisant car sain. On se sent à la fois repu plein d’énergie! Les photos sont splendides!

  • Ecrire un petit mot