Randonnées

Rando à la Vallée des Merveilles, Mercantour, 2 jours

Randonnée de 2 jours en Juin 2012

On nous a souvent dit que la Vallée des Merveilles était le lieu idéal pour randonner. Novices dans le domaine, nous avons pris la décision d’aller randonner dans le Mercantour et de découvrir cette vallée.

Nous y sommes allé en juin, la végétation était magnifique, c’est la meilleure période pour y aller. Nous y sommes retournés début aout (post ici), le paysage était tout aussi magnifique mais quelques peu différent.

 

Crédit photo : Yves Colas

 

Avant de partir :
* Penser à réserver une nuit au refuge des Merveilles (ou autre) avec le repas du soir, le week-end, c’est vite complet..
* Dans la vallée, il y a des panneaux qui indiquent le temps de marche.  Je pense que ces panneaux d’indication ont été fait par des habitués, mais pour nous débutants, nous mettions le double de temps. On trouve également des plans avec temps de marche sur internet, ne pas s’y fier.

Départ de Castérino (1555 m) le samedi vers 10h. Nous avons pris la direction du refuge de Fontanalba (2018 m). On a commencé très fort avec une pente assez raide. Nous sommes ébahis par la beauté de la végétation, des milliers de fleurs au parfums très subtils, des arbres à la cime interminable, le chant des oiseaux qui nous accompagne. Au loin, nous pouvons entendre les cloches d’un troupeau de vaches, on se déconnecte direct du monde extérieur en quelques minutes.

Après environs 3 heures de marche, nous arrivons au refuge de Fontanalba. Nous discutons avec la gardienne du refuge, très sympa, qui nous renseigne sur les itinéraires sympas à prendre, nous faisons une petite halte avant de reprendre le sentier vers la Baisse de Vallauretta (2279 m). Cette partie de la vallée est encore une fois magnifique, nous avons croisés le chemin de nombreux animaux sauvages : écureuils, bouquetins entre autre. Nous avons traversés la rivière où se forme par ci, par là, de petites cascades jonchées de lys jaunes sauvages. Plus nous avançons et plus nous découvrons la nature sauvage, nous traversons de nombreux ponts de bois, nous étions seuls au monde, nous avons fait une sieste sur l’un des ponts de bois sans être dérangés par des randonneurs, sublime ! Arrivé en haut de la Baisse de Vallauretta, nous avons un panorama magnifique sur la vallée.

Après une pause, nous reprenons la route direction le Refuge des Merveilles. Comme je le dit au dessus, je m’étais basé sur les temps de marche trouvés sur internet, j’avais compté environs 5h de marche sur toute la journée…. j’étais loin du compte !

Nous descendons la vallée et arrivons au refuge Neige et Merveilles, nous étions exténués…. Mais nous dormons au Refuge des Merveilles, il nous faut donc continuer à marcher… Le panneau indique 2h30 de marche…. Nous sommes en train de monter à nouveau une vallée, la chaleur et la fatigue se font vraiment sentir, l’envie de pleurer bientôt aussi !! Je ne vois même plus la beauté du paysage , je n’ai qu’une idée en tête : arriver au refuge avant 19h (normalement, il faut arriver avant 18h car à 19h ils servent le repas), mais vu notre état, si nous arrivons à 19h, ça sera super !! Je vous passe le détail de cette dernière montée… Nous finissons par arriver au refuge des Merveilles à 18h45 !! Ouf !! Juste à temps pour prendre une douche froide, bien attendue, et se mettre à table. Quel bonheur de déguster une bonne soupe, puis une omelette, un plat en sauce, un dessert, le repas est, bien sur, imposé, mais pour les végétariens, ils adaptent. Nous retrouvons un ami par hasard, il fallait le faire, qui nous invite à se joindre à son groupe pour aller visiter le lendemain matin la zone des gravures, nous déclinons gentiment, voulant rester libres.

Après diner, on nous montre le dortoir, nous sommes chanceux car nous sommes 4 dans le dortoir de 10 personnes. J’imaginais le dortoir composé de 10 lits simples, à ma surprise, ce sont 2 grands matelas géants superposés ou l’on peut dormir à 5 par étage.

Un conseil, si vous devez y dormir, essayer de vous placer en bas, ainsi, si la nuit, vous avez envie d’aller aux toilettes, vous pourrez. Sinon, si vous dormez en haut, vous risquez d’être bloqué, l’échelle pour descendre se situe au milieu, il faut réveiller vos voisins pour passer…

Nous avons donc super bien dormi, ce ne fut pas le cas de tout le monde. Le lendemain matin, je discute avec une femme qui me dit que c’était épouvantable, comme je la comprend !

Un petit déjeuner dans le ventre, le pic nic du midi préparé par le gardien, et c’est reparti. J’ai mal aux épaules de la veille, mon sac n’étant pas du tout adapté à la randonnée…. Mais je ne me plains pas, et accueille cette journée avec joie afin de profiter un maximum.

Comme nous n’avions pas profité la veille de la dernière partie de la randonnée, nous décidons de revenir sur nos pas et nous nous dirigeons à nouveau vers le refuge Neige et Merveilles. Le sentier est magnifique, une vue superbe sur la Baisse de Vallauretta ou nous étions la veille, nous suivons la rivière, nous croisons le chemin d’un cheval, puis nous apercevons au loin, des sportifs. Ce jour là, il y avait la course « Cro-Magnon », c’était donc un peu plus difficile pour marcher, nous devions les laisser passer.

Nous nous arretons pic niquer le long de la rivière (un oeuf dur, une compote de fruits, une salade de riz et thon, une eau, un fromage et du pain complet), faisons tremper nos pieds dans l’eau fraiche, puis faisons une petite sieste avant de repartir tranquillement.

Nous décidons de continuer vers le lac des Mesches. C’est magnifique également, nous croisons des troupeaux de vaches en liberté…

Du lac des Mesches, nous sommes assez fatigués à cause de la veille surtout, nous décidons de rejoindre Castérino et de rentrer à la maison car il y a encore 3h de route après jusqu’à chez nous. Nous empruntons la route pendant 2,5 km, une bonne montée pour finir la randonnée. Nous apercevons le petit lac de Castérino et décidons de faire une pause, c’est très mignon.

Nous arrivons à la voiture, fin du périple !

Suite à cette grande première, voici nos remarques :
– Trop court, il aurait fallu partir un jour de plus
– Nous avons eu de la chance de n’etre que 4 dans le dortoir, mais le refuge, c’est terminé pour nous
– De jeunes mamans m’ont demandé si l’on peut y aller avec des enfants en bas age : selon moi, non, à moins d’etre entrainée à randonner.
– Acheter du matériel adéquat
–  Faire étape par étape (donc refuge par refuge) et non pas se fier aux cartes trouvées sur le web, voici ici la carte des sentiers, photographiée dans le parc, plan des randonnées dans la vallée des Merveilles :