Actus, Alimentation

L’expérience de Denis et des jus de légumes

denis-degioanni

Notre ami Denis a intégré les jus de légumes dans son alimentation depuis plus d’un mois… Une belle initiative que j’ai eu envie de partager sur le blog… Voici son retour d’expérience.

« Cela fait 1 mois et demi que j’ai intégré les jus de légumes crus dans mon alimentation.

Je ne consomme pas 100% de jus, j’ai juste ajouté des jus à mon alimentation et petit à petit, naturellement j’ai éliminé certaines choses.

Je consomme toujours de la viande, des desserts, mais j’ai quasi éliminé les plats préparés ou les surgelés, je ne consomme ni céréales, ni produits laitiers issu du lait de vache. »

 

POUR

  • Meilleure vitalité, je me sens en forme beaucoup plus souvent, j’ai même éliminé ma sieste quotidienne, car je n’en ai ni envie ni besoin.
  • Je dors mieux la nuit. Avant il était très fréquent que je me réveille 1 à 2 fois par nuit et avoir du mal à retrouver le sommeil. Maintenant c’est beaucoup plus rare
  • Je ne suis plus ballonné. Après mes repas, j’étais régulièrement ballonné, et j’avais mal au ventre, maintenant ce n’est plus le cas
  • Je m’intéresse vraiment à ce que je mange, avant je m’intéressais au packaging de ce que je mangeais. Du coup je consomme de plus en plus de produits frais
  • J’ai redécouvert le vrai gout des aliments. Avant je ne consommais que des choses élaborées
  • J’ai presque éliminé complètement l’utilisation du micro-ondes
  • Etonnamment, j’ai une plus belle peau, lisse beaucoup moins grasse
  • Je produis moins de déchet. En achetant frais, il n’y a pas d’emballage carton / plastique et les déchets que je produis sont quasiment tous biodégradables (pelures ou fibres extraites par l’extracteur de jus)
  • J’ai séché, c’est-à-dire que j’ai perdu en graisse, mais pas en muscle
  • Légère baisse du budget course. En introduisant de plus en plus de produits frais et en supprimant les plats préparés, je me suis aperçu que je dépensais moins. Je crois que je suis passé en moyenne de 15 € / jours à 12,5 € / jour. Par super significatif comme baisse, mais bon, c’est déjà ça :-)
  • En introduisant les jus de légumes, j’ai également stoppé des habitudes dans lesquelles j’étais enfermé, j’achetais toujours les mêmes aliments sans réfléchir. Aujourd’hui je réfléchis à ce que je mange, je n’achète plus machinalement, je ne me fournis plus dans les grandes surfaces, mais plutôt chez les petits commerçants locaux, du coup, je discute avec eux, j’apprends leur histoire, l’histoire de leurs produits. Je prends conscience de la vie des produits, comment ils ont été cultivés, comment ils ont été conditionnés puis transportés, etc … Je prends conscience de tous les acteurs qui me permettent de remplir mon assiette. Et l’important dans tout cela, c’est la question qui découle de cette prise de conscience. Est-ce que je suis en accord avec toute cette chaine, oui bien y’a-t-il des pratiques que je ne cautionne pas. Cette prise de conscience peut mener à une véritable évolution dans le sens ou je suis de plus en plus en mesure de choisir une alimentation éthique et d’éliminer des pratiques alimentaires délétères. Et même si mes choix favorisent à une échelle microscopique les pratiques que je cautionne, cette prise de conscience multipliée par des centaines voir des milliers de personnes peut véritablement établir un contre-pouvoir vis-à-vis de tous les lobbys alimentaires et/ou aggro industriels. L’introduction des jus de légumes peut se vivre alors comme un acte de résistance.
  • En introduisant les jus de légumes, je favorise aussi les producteurs locaux, dans la mesure du possible ceux qui cultive bio ou mieux ceux qui ont mis en place la permaculture. Lorsque nous faisons nos courses en supermarchés, les produits qui sont dans notre caddie ont parcouru en moyenne plus de 2000 km. En agriculture traditionnelle, c’est-à-dire industrielle, pour produire une calorie dans l’assiette il faut dépenser plus de 10 calories. À l’inverse en permaculture, 1 calorie dépensée permet de produire plus de 8 calories dans une assiette. Favoriser les produits issus d’une culture raisonnée est aussi un acte de résistance vis-à-vis des pratiques qui détruisent notre planète.
  • En introduisant  les jus de légumes, j’ai également commencé à en parler naturellement autour de moi, et la conséquence à été étonnante, je me suis ouvert aux autres en leur expliquant les bienfaits de ma nouvelle alimentation, et les autres se sont ouvert à moi, certains m’expliquaient leurs petits soucis de santé, d’autres, leur envie d’aller dans cette voie, d’autres enfin qui étaient déjà bien plus avancés que moi et qui me conseillait dans ma démarche. Le simple fait d’introduire des jus de légumes dans mon alimentation m’a permis d’élargir et d’être plus proche de mon entourage. Un peu comme si je découvrais une nouvelle «vivance» à la fois dans mon assiette et dans ma relation à l’autre.

 

CONTRE

  • Je passe plus de temps en cuisine. Préparer un jus ou un plat, c’est forcément plus long que faire réchauffer un plat Picard
  • Je consomme plus d’eau pour laver les légumes, les fruits, faire la cuisine
  • Je vais faire les courses plus souvent. Les produits frais se conservent moins longtemps
  • L’achat d’un extracteur de jus ce n’est pas donné
  • Pour certain, je passe pour un illuminé, mais bon ça en fait je crois que ça date même d’avant les jus

 

CONCLUSION

Je recommande et poursuis l’expérience

Un petit lien vers le site qui m’a conduit à faire l’expérience du jus de légumes.

 

ACHETER UN EXTRACTEUR DE JUS

Celui utilisé par Denis

Celui utilisé par une amie (qui en est ravie aussi)

 

UN SIMPLE BLENDER PEUT PARFOIS SUFFIRE…

IMG_2597

6 Commentaires

  • Reply Fabrice 20 mai, 2015 at 12 h 05 min

    « les produits qui sont dans notre caddie ont parcouru en moyenne plus de 200 000 km » une coquille ? 200.000 km ou 20.000 km ? même 20.000 km ça me semble déjà beaucoup… :-) sinon, c’est un article très intéressant. merci !

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 20 mai, 2015 at 15 h 50 min

      c’est vrai ca fait beaucoup ;-)
      c’est une faute, je vais modifier… merci

  • Reply Phan Mélingue 20 mai, 2015 at 17 h 51 min

    C’est très intéressant, je crois que de plus en plus de personnes dont moi prennent conscience de se nourrir plus sainement en consommant des produits frais (avec le moins de pesticides possibles) et de consommer des jus de légumes qui sont d’un bon apport, en ce qui me concerne je m’oriente d’avantage sur les jus cuits et non crus..pensant peut-être qu’il y aurait moins de toxicité..

    • Reply Johanna, Une Toute Zen 21 mai, 2015 at 8 h 30 min

      les jus cuits ???!! ça s’appelle plutot une soupe alors !! ;-)
      Si tu prends des légumes bio, aucun soucis.
      L’inconvénient des jus de légumes cuits (ou soupes), c’est qu’il n’y a plus les minéraux présents dans les légumes crus, donc moins avantageux…

  • Reply yoplatchai 6 juillet, 2015 at 15 h 38 min

    j’hésite toujours a me lancer, mais ce témoignage est très motivant ! Avez vous des liens pour les extracteurs de jus utilisés ? Merci

  • Ecrire un petit mot